April 16, 2015 / 12:22 PM / 2 years ago

France-L'OFCE optimiste pour la croissance 2015 et 2016

4 MINUTES DE LECTURE

* L'institut prévoit 1,4% de croissance en 2015, 2,1% en 2016

* Le taux de chômage refluerait à 9,5% l'an prochain

* L'OFCE donne raison au gouvernement sur l'effort structurel

PARIS, 16 avril (Reuters) - Une croissance de 1,4% cette année qui accélérerait à 2,1% en 2016, un chômage en baisse légère fin 2015 mais plus nette par la suite, l'OFCE a présenté jeudi des perspectives sur l'économie française plus optimistes que celles tracées par le gouvernement dans son programme de stabilité.

Pour l'institut lié à Sciences-Po Paris, de tradition très keynésienne dans son approche, "jamais depuis le début de la crise des subprimes l'économie française n'avait connu un contexte aussi favorable à l'enclenchement d'une reprise".

La chute des cours du pétrole et la baisse de l'euro apportent selon lui le "choc de demande positif" qui manquait depuis 2011 et qui permet de rééquilibrer la politique de l'offre impulsée par le gouvernement avec ses baisses de charges et de fiscalité des entreprises.

Si l'on ajoute une consolidation budgétaire plus modérée que ces dernières années, le PIB de la France progresserait de 1,4% en 2015 puis de 2,1% en 2016, là où le gouvernement table sur 1,0% et 1,5% respectivement.

Les économistes de l'OFCE voient le tournant de la reprise intervenir au second semestre 2015, "avec la hausse du taux d'investissement des entreprises et le début de la décrue du taux de chômage qui finirait l'année à 9,8%", en baisse de 0,2 point par rapport à fin 2014.

La reprise s'installerait en 2016, grâce également à la montée en charge des mesures gouvernementales en faveur de l'emploi et l'investissement.

déficit Public a 3,1% Du Pib en 2016

L'institut anticipe pour l'an prochain une hausse de 4% de l'investissement des entreprises et la création près de 200.000 emplois marchands, ce qui permettra au taux de chômage de revenir à 9,5 % à la fin de l'année.

Dans ce contexte, le déficit public baisserait à 3,7% cette année puis 3,1% dès 2016, ce qui permettrait à la France d'être au rendez-vous de ses engagements européens en 2017 avec une marque sous 3%.

Toujours pour l'OFCE, ce "cercle vertueux" ne sera possible que si l'environnement reste porteur du côté du pétrole et de l'euro. L'institut attend du premier un impact de 0,5 point sur la croissance 2015, puis de 0,1 point sur celle de 2016.

Quant à la dépréciation de l'euro, liée à la politique monétaire très accommodante de la Banque centrale européenne et à la remontée prévisible des taux américains, elle apporterait 0,3 point de croissance supplémentaire cette année et 0,4 point l'an prochain.

Ces deux éléments permettront d'absorber l'impact toujours négatif de la consolidation budgétaire (-0,9 point en 2015 et -0,7 point en 2016).

L'OFCE estime que le choc budgétaire dans la zone euro a coûté plus de cinq points de croissance à la France sur la période 2011-2014 (dont 3,4 points liés à la politique nationale).

Pour ne pas pénaliser la reprise qui s'esquisse, il donne raison au gouvernement quand il veut limiter à 0,5 point de PIB son effort structurel sur les deux années à venir quand la Commission européenne en recommande plus.

Pour les prévisions de l'OFCE :

here

Les indicateurs français en temps réel

Les indicateurs de la zone euro en temps réel

Le point sur la conjoncture française (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below