La Bourse de Paris-Les valeurs du jour jeudi (clôture)

jeudi 16 avril 2015 18h08
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 16 avril (Reuters) - Les valeurs du jour à la Bourse
de Paris, jeudi, où l'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 0,57%
à 5.224,49 points, pénalisé par des prises de bénéfices après le
plus haut de plus de sept ans touché la veille suite à
l'engagement de la BCE de poursuivre son programme de rachats
d'actifs sur les marchés financiers:
    
    * Les valeurs BANCAIRES européennes (-1,41%) ont été
plombées par les établissements grecs (-2,58%), le
marché craignant un défaut de la Grèce sur fond d'incertitudes
croissantes sur un maintien du pays dans la zone euro.
 
    CREDIT AGRICOLE, plus forte baisse du CAC 40, a
reculé de 2,99% à 13,79 euros, BNP PARIBAS de 1,42% à
56,33 euros et SOCIETE GENERALE de 0,97% à 45,60
euros.
    
    * De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont pâti du regain
d'aversion au risque qui a alimenté les prises de bénéfices.
    ARCELORMITTAL a baissé de 2,59% à 9,198 euros et
SCHNEIDER ELECTRIC de 2,08% à 70,97 euros.
    Par ailleurs, ALSTOM a reculé de 2,34% à 29,24 
euros. L'agence britannique de lutte contre la fraude et la
corruption a annoncé qu'elle allait poursuivre une filiale
britannique du groupe et un de ses employés pour deux délits de
corruption. 
    
    * ALCATEL-LUCENT a abandonné 1,95% à 3,712 euros,
plusieurs analystes jugeant que l'intégration résultant de la
fusion avec le finlandais NOKIA (-1,49%) pourrait
s'avérer difficile, et compliquer les objectifs de synergies
lointains. 
    
    * En revanche, le secteur AUTOMOBILE français a été soutenu
par l'accélération des ventes de voitures neuves le mois dernier
et la publication trimestrielle de l'équipementier Faurecia
. 
    RENAULT, qui a clôturé en tête des hausses du CAC
40, a gagné 2,94% à 92,22 euros. PSA a pris 1,64% à
16,43 euros, VALEO 1,05% à 144,30 euros, pendant que
FAURECIA s'est adjugé 3,13% à 44,105 euros, parmi les
plus fortes hausses de l'indice SBF 120. MICHELIN
 a avancé de 0,28% à 96,69 euros.
    
    * LAFARGE a grimpé de 2,41% à 64,72 euros au
lendemain de propos tenus par le deuxième actionnaire d'Holcim
 (+0,6%) jugés de bon augure pour la réussite du projet
de fusion entre les deux cimentiers. 
    
    * AIRBUS GROUP s'est adjugé 1,98% à 63,97 euros.
L'avionneur européen va demander à ses actionnaires d'approuver
lors de l'assemblée générale annuelle prévue le 27 mai un
programme exceptionnel de rachat d'actions susceptible
d'atteindre 10% du capital, a annoncé mercredi le groupe
aéronautique. 
    
    * CASINO a abandonné 4,6% à 82,62 euros, plus
forte baisse du SBF 120, au lendemain de la
publication par le groupe de distribution d'un chiffre
d'affaires du premier trimestre qui a déçu. 
    
    * REXEL a clôturé en recul de 4,57% à 17,235 euros,
pénalisé par une note de Kepler Cheuvreux qui anticipe une
détérioration de la croissance de l'activité au premier
trimestre. Le broker a abaissé sa recommandation d'"acheter" à
"alléger" sur le titre.
    
    * GENFIT a encore gagné 7,92% à 39,315 euros, plus
forte progression du SBF 120, portant à 22,51% sa
hausse cette semaine sur fond d'annonces qui pourraient
intervenir dans le cadre d'un congrès international à Vienne la
semaine prochaine. 
    
    * VIRBAC a progressé de 7,16% à 233,60 euros au
lendemain de la publication par le laboratoire spécialisé dans
la santé animale de son activité trimestrielle marquée par une
progression de 17,1% de son chiffre d'affaires. 
    
    * CGG a fini sur un gain de 2,0% à 6,72 euros. La
société a bénéficié d'une note de Goldman Sachs qui souligne la
décote du titre et juge exagérées les craintes du marché sur une
augmentation de capital. 
    
    * INNATE PHARMA s'est adjugé 2,87% à 9,31 euros
après l'annonce d'une collaboration avec SANOFI 
(-1,26% à 97,02 euros) sur une nouvelle génération d'anticorps
couplés utilisant la technologie de couplage site-spécifique
d'Innate Pharma.
    

 (Raphaël Bloch et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par
Jean-Michel Bélot)