La CE adresse ses griefs à Google, ouvre une enquête sur Android

mercredi 15 avril 2015 12h11
 

BRUXELLES, 15 avril (Reuters) - La Commission européenne a formellement accusé Google mercredi d'avoir abusé de sa position dominante sur le marché de la recherche sur internet pour favoriser son propre service de comparaison de prix et elle a ouvert une enquête antitrust sur Android, le système d'exploitation pour terminaux mobiles du groupe américain.

"En ce qui concerne Google, je crains que l'entreprise n'ait injustement avantagé son propre service de comparaison de prix, en violation des règles de l'UE en matière d'ententes et d'abus de position dominante", a déclaré dans un communiqué Margrethe Vestager, la commissaire à la Concurrence.

"Google a à présent la possibilité de convaincre la Commission du contraire. Toutefois, si l'enquête devait confirmer nos craintes, Google devrait en assumer les conséquences juridiques et modifier la façon dont elle conduit ses activités en Europe", a-t-elle ajouté.

Concernant l'enquête ouverte sur Android, elle explique que "les smartphones, tablettes et autres appareils similaires jouent un rôle de plus en plus important dans la vie quotidienne de nombreuses personnes et je veux faire en sorte que les marchés de ce secteur puissent prospérer sans contraintes anticoncurrentielles imposées par quelque société que ce soit."

Google, premier moteur de recherche sur internet au monde, est la cible depuis cinq ans d'investigations des services antitrust de l'Union européenne.

* Le communiqué de la Commission: www3.reuters.fr/graphiques/commission%20google.pdf (Julia Fioretti et Alastair Macdonald, Marc Angrand pour le service français)