LEAD 1-Citi cherche à vendre son courtier de changes CitiFX-sce

mardi 14 avril 2015 16h30
 

(Actualisé avec du contexte, cours de Bourse)

LONDRES, 14 avril (Reuters) - Citigroup cherche un acheteur pour sa filiale de courtage de changes CitiFX afin de rationaliser ses activités dans ce segment, a dit mardi à Reuters une source au fait du dossier.

Cette cession interviendrait alors même que d'autres banques songent à réinvestir dans le trading de changes en raison d'une amélioration des volumes et des rendements durant l'année écoulée.

CitiFX est un service de trading de changes en ligne facilement accessible pour les investisseurs individuels et les petits institutionnels, qui propose des transactions sur plus de 130 parités sur plusieurs plates-formes en s'appuyant sur l'infrastructure de Citi.

Cette filiale est implantée sur un segment du marché des changes dont la réputation a souffert de la faillite d'une poignée d'intervenants et des lourdes pertes subies par d'autres, notamment après le désarrimage du franc suisse d'avec l'euro en janvier.

Le marché a auparavant été secoué par le scandale de la manipulation des taux de change, qui éclaboussé plusieurs des plus grandes banques du monde et les a obligées à s'acquitter de lourdes amendes.

Citi a réduit sa présence à l'international ces dernières années, cessant entre autres toute activité de banque de dépôt dans des pays tels que le Japon. Les professionnels du secteur le considèrent néanmoins toujours comme le premier intervenant bancaire sur un marché des changes représentant 5.000 milliards de dollars de transactions quotidiennes.

Les changements intervenus dans le cadre réglementaire, au niveau des règles prudentielles en particulier, font qu'il est aujourd'hui plus onéreux de gérer des opérations de trading, sur le marché des changes en particulier.

Les marchés ont toutefois le sentiment depuis quelques mois que les banques parviennent à s'adapter à la nouvelle donne au travers de nouveaux modèles économiques. Dans le même temps, la volatilité quotidienne du marché, qui dope les volumes et les revenus que les cambistes peuvent tirer du trading, a triplé sur les grandes devises.

"On va désormais voir les banques investir à nouveau dans les changes dorénavant. Cela a été l'un des segments les plus performants de l'année écoulée, ce qui n'est pas passé inaperçu", a dit le responsable d'un courtier londonien.

L'action Citigroup est stable à Wall Street en matinée. La banque doit publier ses comptes jeudi. (Patrick Graham, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)