L'Etat soutient le projet de rapprochement Alcatel/Nokia-Macron

mardi 14 avril 2015 16h24
 

PARIS, 14 avril (Reuters) - L'Etat soutient le projet de rapprochement entre le français Alcatel-Lucent et le finlandais Nokia qui permettra de créer un leader européen des équipements de télécoms sans suppressions d'emplois en France, a déclaré mardi le ministre de l'Economie Emmanuel Macron.

A l'issue d'une rencontre à l'Elysée entre François Hollande et les responsables des deux groupes, Emmanuel Macron a déclaré que Nokia pourrait faire de la France le principal centre de Recherche & Développement du futur groupe.

"C'est une bonne opération pour Alcatel-Lucent. Parce que c'est une opération d'avenir, parce que nous construisons, avec ce rapprochement, la reconquête d'Alcatel-Lucent qui était une entreprise en très grande difficulté il y a deux ans", a-t-il déclaré à la presse.

"Il n'y aura aucune destruction d'emplois en France. Le nombre d'emplois sera le même et même davantage. Nous avons eu tous les engagements de la part de Nokia", a-t-il souligné.

Nokia et Alcatel-Lucent ont annoncé mardi matin être en discussions avancées en vue d'une fusion qui se traduirait par un rachat du groupe franco-américain par l'équipementier finlandais. (Elizabeth Pineau et Jean-Michel Bélot, édité par Dominique Rodriguez)