Alcatel-Nokia-L'Etat "attentif" aux conséquences sur l'emploi

mardi 14 avril 2015 11h18
 

PARIS, 14 avril (Reuters) - L'Etat sera attentif aux conséquences sur l'emploi et sur l'ensemble de la filière des télécoms en France d'une éventuelle fusion entre Alcatel-Lucent et Nokia, a-t-on déclaré mardi de soure proche du ministère de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique.

Le groupe finlandais et le groupe franco-américain ont annoncé le même jour être en discussions avancées en vue d'une fusion des deux équipementiers de télécommunications.

"Alcatel-Lucent, héritage de la filière française de l'électronique en France et aux Etats-Unis, occupe une place structurante dans le secteur des équipements de réseaux télécoms. C'est aussi une entreprise qui évolue sur un marché mondial, particulièrement compétitif", a-t-on déclaré de source proche de Bercy.

"Pour cette raison, le gouvernement entend que les détails du projet lui soient présentés au plus vite. En toute hypothèse, il sera très attentif à ses éventuelles conséquences sur l'emploi et l'activité des sites français d'Alcatel-Lucent, notamment en Recherche & Développement, et à ses effets sur l'ensemble de la filière télécoms en France", a-t-on ajouté.

"Le gouvernement devra en particulier disposer des éléments pour juger de la pertinence du projet industriel, de sa capacité à constituer un champion européen compétitif au plan mondial, un 'Airbus' des télécoms, et des perspectives de développement de l'emploi et des sites qu'il pourrait porter en maintenant un fort ancrage en France", a-t-on poursuivi à Bercy. (Leigh Thomas et Jean-Michel Bélot, édité par Matthieu Protard)