PS-Cambadélis défend une motion de compromis contre le "sectarisme"

samedi 11 avril 2015 19h10
 

* Aubry et Collomb rallient la motion de Cambadélis

* Pas de synthèse, mais des compromis, dit le 1er secrétaire

* Quatre motions enregistrées

* Les textes déposés dimanche

PARIS, 11 avril (Reuters) - Jean-Christophe Cambadélis a défendu samedi la diversité des personnes rassemblées autour de la motion dont il est le premier signataire pour le congrès du Parti socialiste en juin, estimant que la gauche était malade du "sectarisme".

Quatre motions ont été enregistrées samedi au Conseil national du PS, qui s'est tenu à huis clos à l'Assemblée nationale.

Les textes, dont le contenu n'est pas encore connu, seront définitivement déposés dimanche à 14h00 avec l'ensemble de leurs signatures, puis soumis au vote des militants le 21 mai prochain.

"Je suis très content que dans cette motion, dont j'anime la direction, il y ait des gens aussi divers que Martine Aubry (la maire de Lille, NDLR), Gérard Collomb (le maire de Lyon, NDLR) ou bien d'autres", a déclaré samedi lors d'un point presse le Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis.

"Je ne suis pas partisan des synthèses, je suis partisan des compromis", a-t-il ajouté. "La maladie de la gauche, la maladie du socialisme, c'est le sectarisme."   Suite...