Le fonds souverain norvégien plus soucieux de l'environnement

vendredi 10 avril 2015 16h56
 

OSLO, 10 avril (Reuters) - La Norvège envisage d'arrêter ses investissements dans les entreprises émettant des quantités inacceptables de gaz à effet de serre dans un contexte de durcissement des règles environnementales pour son fonds souverain, doté de 885 milliards de dollars, a déclaré vendredi le ministère des Finances.

"Le gouvernement va introduire un nouveau critère pour exclure les entreprises qui produisent des émissions de gaz à effet de serre à un degré inacceptable" a-t-il dit.

Le fonds souverain norvégien, le plus important au monde, tire lui-même son financement des revenus de l'exploitation des réserves pétrolières et gazières norvégiennes.

Le projet vise les "pires délinquants climatiques", ainsi que les "actes et omissions" qui ont conduit à des émissions de gaz à effet de serre, précise le ministre. Aucun exemple de compagnie potentiellement visée n'a toutefois été cité.

Le projet doit encore être approuvé par le Parlement où certains députés de l'opposition de gauche réclament des règles environnementales plus strictes.

L'année dernière, le fonds a supprimé ses investissements dans une cinquantaine de sociétés minières, dont 14 mines d'extraction de charbon pour la production d'électricité et 11 en Indonésie, jugées responsables de la déforestation. Le fonds ne peut pas investir non plus dans certains domaines comme celui des armes nucléaires ou dans le secteur du tabac. (Alister Doyle; Claude Chendjou pour le service français, édité par Patrick Vignal)