LEAD 1-Tensions Piech-Winterkorn chez Volkswagen, dit le Spiegel

vendredi 10 avril 2015 16h23
 

(Actualisé avec précisions, contexte, cours)

BERLIN, 10 avril (Reuters) - Le président du conseil de surveillance de Volkswagen, Ferdinand Piech, a déclaré avoir pris ses distances avec Martin Winterkorn, le président du directoire, rapporte vendredi Der Spiegel, exposant au grand jour des tensions entre les deux principaux dirigeants du géant allemand de l'automobile.

Ferdinand Piech, qui fait partie depuis 22 ans de l'équipe dirigeante du groupe, dont neuf années à la présidence du directoire, prend ainsi le risque de fragiliser Martin Winterkorn alors que Volkswagen est engagé dans un plan de réduction de ses coûts de plusieurs milliards d'euros et qu'il doit faire face à la baisse de ses ventes aux Etats-Unis.

"J'ai pris mes distances par rapport à Winterkorn", a-t-il déclaré selon les propos rapportés par l'hebdomadaire, qui ne précise ni quand ni dans quel contexte ils ont été tenus.

L'article ajoute, sans citer ses sources, que Martin Winterkorn n'a aucun espoir d'accéder à la présidence du conseil de surveillance à l'échéance de son mandat en décembre 2016.

Ferdinand Piech, qui doit quitter la tête du conseil en surveillance en avril 2017, a déclaré au Spiegel qu'il souhaitait voir les bonnes personnes prendre le relais à la tête des deux organes dirigeants du groupe.

Le choix des futurs dirigeants aura lieu "peu avant mon départ", a-t-il précisé, toujours selon Der Spiegel.

WINTERKORN CRITIQUÉ   Suite...