Deutsche Bank pourrait régler l'affaire Libor ce mois-ci-source

vendredi 10 avril 2015 09h01
 

10 avril (Reuters) - Deutsche Bank AG, soupçonnée d'avoir tenté de manipuler les taux interbancaires Libor, pourrait conclure un réglement à l'amiable avec les autorités américaines et britanniques dès ce mois-ci, selon une source proche du dossier.

Les pénalités que la banque serait amenée à verser devraient dépasser 1,5 milliard de dollars (1,4 milliard d'euros), le montant payé par UBS en 2012, précise la source.

Les négociations incluent aussi la possibilité qu'une filiale de Deutsche au Bank Royaume-Uni plaide coupable, dit-elle.

Des cadres de Deutsche Bank pourraient faire l'objet de mesures disciplinaires mais beaucoup d'entre eux ont déjà quitté la banque, ajoute-t-on de même source.

La première banque allemande serait ainsi parmi les derniers établissements de crédit à régler cette affaire du Libor.

"Nous continuons à travailler avec les autorités qui se penchent sur les affaires de taux interbancaires", a dit Michele Allison, une porte-parole de la banque, tout en se refusant à tout autre commentaire sur le sujet.

Le porte-parole Peter Carr du département américain de la Justice a refusé de commenter ces informations, ainsi que le régulateur américain chargé de superviser les produits dérivés, soit la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), et le département des Services financiers de New York, qui sont également concernés par cette enquête.

La banque a déjà réglé l'an dernier le volet européen du dossier du Libor, et celui, connexe, de l'Euribor, en réglant une amende de 725 millions d'euros. (Karen Freifeld, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)