RPT-LEAD 1-Renault-L'Etat monte au capital pour maintenir son influence

mercredi 8 avril 2015 11h20
 

(Répétition, mastic §7)

par Jean-Baptiste Vey et Gilles Guillaume

PARIS, 8 avril (Reuters) - L'Etat français a annoncé mercredi son intention d'acquérir jusqu'à 4,73% supplémentaires du capital de Renault pour s'assurer de disposer de droits de vote doubles à l'issue de l'assemblée générale du groupe automobile le 30 avril.

Cette acquisition, dont une grande partie a déjà été réalisée mardi, se fera pour un prix compris entre 814 millions et 1,232 milliard d'euros, précisent les ministères de l'Economie et des Finances dans un communiqué.

Elle "ne préfigure en aucun cas un mouvement durable à la hausse ou à la baisse" de la participation de l'Etat dans Renault, ajoutent-ils.

L'Etat, qui détenait 15,01% du capital de Renault avant cette opération, verra sa participation augmenter jusqu'à 19,74% grâce à l'acquisition d'un maximum de 14 millions d'actions.

Il a déjà acquis 9,56 millions d'actions sur le marché par l'intermédiaire d'une banque, le solde de 4,4 millions d'actions pouvant être acquis par cette banque pour le compte de l'Etat, à un prix plafonné.

Vers 11h10, l'action Renault fait du surplace (-0,09%) dans un marché lui aussi quasi-stable (+0,15% pour le CAC 40).

"Il est difficile de lire l'impact d'une annonce aussi surprenante", commente un trader en poste à Paris. "Il reste 4,4 millions d'actions à acheter au cours des prochaines semaines, ce qui pourrait soutenir le cours. Cependant, le doublement des droits de vote de l'Etat français lui permettrait de réduire sa participation tout en conservant son influence future. Cela soulève de toute manière des questions sur les relations entre le management et son principal actionnaire."   Suite...