LEAD 1-Les pays du Golfe promettent $12 mds de plus à l'Egypte

vendredi 13 mars 2015 18h03
 

(Avec annonce et détail des premières contributions, objectifs de Sissi)

CHARM EL CHEIKH, Egypte, 13 mars (Reuters) - Les pétromonarchies du Golfe qui soutiennent le président égyptien Abdel Fattah al Sissi depuis qu'il a renversé son prédécesseur islamiste ont promis 12 milliards de dollars supplémentaires à l'Egypte à l'ouverture de la conférence sur l'investissement à Charm el Cheikh, vendredi.

Le Koweït, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, qui tiennent à bout de bras l'économie égyptienne depuis le coup de force de l'armée à l'été 2013, se sont engagés à verser chacun quatre milliards de dollars sous forme d'investissements et de dépôts auprès de la banque centrale égyptienne.

La moitié de la contribution des Emirats et un quart de celle de l'Arabie saoudite iront à la banque centrale, ont précisé ces deux pays.

Le ministre égyptien de l'Investissement Achraf Salman a déclaré à Reuters que Le Caire tablait sur 15 à 20 milliards de dollars (14,2 à 18,9 mds d'euros) d'investissements étrangers pendant la conférence organisée à Charm el Cheikh, dans le Sud du Sinaï, au moment où le nord de la péninsule est en proie à une insurrection djihadiste.

L'Egypte tient à ce que cette conférence donne l'image d'un pays qui retrouve la stabilité, quatre ans après le renversement d'Hosni Moubarak, et n'a pas ménagé ses efforts pour rassurer les investisseurs, en adoptant notamment de nouvelles lois sur l'investissement et la fiscalité.

Elle espère dans un premier temps doubler le montant des investissements étrangers pendant l'exercice budgétaire en cours, pour les porter à huit milliards de dollars, a déclaré Achraf Salman.

"Je m'attends à la signature de contrats d'une valeur de 15 à 20 milliards de dollars", a dit le ministre, en évoquant notamment la construction de centrales électriques et des projets immobiliers et agricoles.

  Suite...