La chute du PIB russe pourrait atteindre 5,8%-banque centrale

vendredi 13 mars 2015 16h45
 

MOSCOU, 13 mars (Reuters) - La contraction de l'économie russe pourrait atteindre 5,8% cette année si le prix du baril de pétrole tombait entre 40 et 45 dollars, le scénario le plus sombre pris en compte dans le rapport trimestriel sur la politique monétaire publié vendredi par la Banque de Russie.

L'activité économique en Russie a fortement ralenti ces derniers mois, l'impact des sanctions occidentales liées à l'Ukraine s'ajoutant à celui de la chute des cours pétroliers.

La banque centrale estime dans son "scénario de base", fondé sur un baril à 50-55 dollars, que le produit intérieur brut (PIB) devrait se contracter de 3,5% à 4,0% en 2015.

Elle table sur une remontée du cours du baril de pétrole de l'Oural, la principale variété exportée par Moscou, à 60-65 dollars en 2016 et 70-75 dollars en 2017, toujours dans ce scénario de base.

Le PIB baisserait alors de 1,0 à 1,6% l'année prochaine avant de rebondir de 5,5 à 6,3% en 2017.

Le rapport trimestriel publié vendredi, qui inclut les dernières prévisions macroéconomiques de la banque centrale, montre aussi que cette dernière s'attend à voir ses réserves de change diminuer de 50 milliards de dollars (47,6 milliards d'euros) cette année puis se stabiliser l'an prochain.

Ces réserves sont aujourd'hui proches de leur plus bas niveau depuis huit ans, à 357 milliards de dollars.

La banque centrale russe a réduit vendredi son taux directeur d'un point, à 14%, dans le but de soutenir l'activité économique.

(Jason Bush et Alexander Winning, Marc Angrand pour le service français)