LEAD 1-VDM (groupe ThyssenKrupp) intéresse Aperam, des fonds-sces

jeudi 12 mars 2015 19h02
 

(Actualisé avec précisions, contexte, valorisation)

par Arno Schuetze et Tom Käckenhoff

FRANCFORT, 12 mars (Reuters) - La filiale VDM d'alliages de hautes performances du sidérurgiste allemand ThyssenKrupp suscite l'intérêt d'Aperam et des fonds d'investissement Gores Group et Lindsay Goldberg, ont déclaré des sources jeudi.

Les candidats intéressés devraient soumettre une offre d'ici le début de la semaine prochaine, ont précisé deux d'entre elles, ajoutant toutefois qu'aucune procédure de vente structurée n'était en place et que l'évaluation du marché qui dure depuis des mois pourrait encore se prolonger.

ThyssenKrupp et Lindsay Goldberg se sont refusés à tout commentaire, de même que Deutsche Bank, chargée de la cession. Gores Group et Aperam n'ont pas répondu aux demandes de commentaires dans l'immédiat.

Le fonds Gores est associé à l'ancien responsable du secteur de la sidérurgie, Benedikt Niemeyer, selon trois sources.

Le fonds d'investissement Lindsay Goldberg, fondé par l'ancien patron de Thyssen Dieter Vogel reste en lice, ajoute une source.

ThyssenKrupp a dû racheter VDM et sa filiale d'acier inoxydable AST à Outokumpu l'an dernier après les avoir vendus au sidérurgiste finlandais dans le cadre d'une opération de plus grande ampleur. VDM et AST représentent à eux deux une valeur comptable de plus de 900 millions d'euros.

Les deux sociétés, actuellement en cours de restructuration, accusent des pertes opérationnelles. Mais ThyssenKrupp estime que VDM peut retrouver à moyen terme son rythme de résultat courant de 80 à 100 millions d'euros pas an. (avec Georgina Prodhan, Wilfrid Exbrayat et Juliette Rouillon pour le service français)