L'OCDE va aider la Grèce à mettre en place des réformes

jeudi 12 mars 2015 15h09
 

ATHENES/PARIS, 12 mars (Reuters) - La Grèce a signé jeudi un accord de coopération avec l'OCDE (Organisation de coopération et développement économiques) portant sur une aide technique à la mise en oeuvre de réformes.

"L'OCDE fournira à la Grèce le savoir faire pour la préparation et la mise en oeuvre des réformes qui sont la priorité du gouvernement grec", a déclaré un responsable grec.

"Sur le long terme, elle aidera la Grèce non seulement à évaluer les progrès de ces réformes mais aussi leur efficacité", a-t-il ajouté.

La signature de l'accord a été confirmée par l'organisation basée à Paris, au siège de laquelle le Premier ministre grec Alexis Tsipras devait prendre la parole jeudi après-midi.

L'OCDE, qui n'est pas membre de la "troïka" Union européenne-FMI-Banque centrale européenne qui supervise l'aide internationale à la Grèce, a déjà fourni ces dernières années une aide technique à Athènes sous la forme d'une boîte à outils pour la mise en place des réformes exigées par les créanciers du pays.

Il s'agit cette fois de l'aider à préparer et mettre en place de nouvelles réformes promises par Athènes, comme celles du secteur public, du marché du travail, de l'administration fiscale ou encore d'accentuer la lutte contre la corruption, pour obtenir une prolongation de ces aides.

La signature de cet accord intervient au moment où le nouveau gouvernement issu des élections de janvier, qui avait fait campagne sur la fin de l'austérité, vient d'entamer des discussions techniques avec ses créanciers sur son programme de réformes.

Selon un compromis passé avec les autres pays de la zone euro en février, Athènes a jusqu'à la fin avril pour détailler les réformes qui seront mises en oeuvre en échange d'un supplément d'aide. (Renee Maltezou et Ingrid Melander, Yann Le Guernigou pour le service français, édité par Jean-Baptiste Vey)