** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la mi-séance en Europe **

jeudi 12 mars 2015 12h31
 

* Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris 
    * Les valeurs à suivre à Wall Street : 

    PARIS, 12 mars (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent
jeudi en ordre dispersé à mi-séance  dans un contexte de résultats mitigés de
plusieurs poids lourds de la cote.
    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street
en hausse, laissant entrevoir un rebond après deux séances de baisse d'affilée
sur fond d'inquiétudes croissantes sur le calendrier de hausse des taux de la
Réserve fédérale américaine et dans la crainte que l'envolée du dollar ne
finisse par peser sur les résultats des sociétés américaines.    
    Vers 11h30 GMT, le CAC 40 parisien recule de 9,20 points (-0,18%) à
4.988,55 points. Le Dax à Francfort perd 0,27% tandis que le FTSE
 à Londres avance de 0,85%.
    Les indices européens témoignent d'une situation contrastée avec +0,19% pour
le FTSEurofirst 300 et -0,24% pour l'Eurostoxx 50. 
    Si certaines sociétés ont dépassé les attentes, notamment le producteur
allemand de sel K+S (+5,4%) et l'entreprise néerlandais d'ingénierie
sous-marine Boskalis (+2%), d'autres ont déçu.
    L'assureur italien Generali perd ainsi plus de 3% après avoir
annoncé une hausse de son dividende malgré une baisse de 12,5% de son bénéfice
2014 pour cause de charges exceptionnelles.
    Lufthansa cède 2,4% après avoir annoncé que sa division compagnies
aériennes allemandes, qui comprend sa marque éponyme et Germanwings, avait vu
son bénéfice baisser de près de 11% en 2014, à 252 millions d'euros.
 
    Les principales places européennes ont terminé mercredi dans le vert,
stimulées par la baisse de l'euro qui favorise les entreprises exportatrices,
avec notamment un record de clôture pour le Dax.
    L'euro remonte légèrement jeudi après avoir atteint la veille un nouveau
plus bas de 12 ans face au dollar dans la foulée du lancement, lundi, par la
Banque centrale européenne (BCE) de son programme de rachat de dette publique.
.

 (Patrick Vignal pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)