CORR-France-La bataille politique sur les autoroutes a fait long feu

mercredi 11 mars 2015 18h24
 

(Bien lire que Patrice Carvalho est député, §14)

* Le groupe de travail n'ébranle pas les autoroutes

* Les parlementaires déçus par six mois de débats un peu vains

* L'Autorité de la concurrence mise en cause

par Gregory Blachier

PARIS, 11 mars (Reuters) - L'épineux dossier des autoroutes devrait se refermer sur une conclusion favorable aux concessionnaires qui laisse un goût d'inachevé, voire amer à plusieurs parlementaires irrités d'avoir contribué à faire beaucoup de bruit pour rien.

Le gouvernement annoncera dans les jours ou semaines à venir un accord avec les sociétés concessionnaires des autoroutes (SCA) Vinci, Eiffage et Sanef, filiale de l'espagnol Abertis, sans remettre en cause le régime actuel et en renvoyant à plus tard, par une hypothétique négociation, un "rééquilibrage".

Du rapport critique de l'Autorité de la concurrence, qui dénonçait une "rente" des SCA, à l'appel de 152 députés PS en faveur d'une résiliation des contrats, en passant par les idées de taxes ou de gratuité partielle des péages de Ségolène Royal, les autoroutes ont été une cible de choix ces six derniers mois.

Matignon et Bercy étaient plus mesurés que la ministre de l'Ecologie et n'ont jamais souhaité un bras de fer, encore moins envisager concrètement une résiliation comme en témoigne l'issue des travaux auxquels participaient les cabinets ministériels.   Suite...