LEAD 1-MAN prévoit un bénéfice stable, mise sur des économies

mercredi 11 mars 2015 11h47
 

MUNICH, 11 mars (Reuters) - MAN anticipe cette année un chiffre d'affaires et un résultat d'exploitation stables, les résultats de sa division turbines et moteurs diesel compensant cependant une baisse des ventes de poids lourds.

Mais la filiale de Volkswagen projette de donner un coup de pouce significatif à ses résultats jusqu'en 2017 en accélérant les réductions de coûts dans tous ses domaines d'activité.

"Le directoire a développé les programmes de développement de l'efficacité et de réduction des coûts dans tous les domaines d'activité au vu d'une situation de marché tendue", explique MAN dans un communiqué.

En dehors d'"optimiser" le réseau de production, MAN veut réduire les coûts des matières premières en améliorant les achats avec le concours de la maison-mère et en renforçant la phase de développement avec VW et sa filiale suédoise de poids lourds Scania, explique le groupe allemand.

La demande de poids lourds a diminué l'an passé en Europe, tandis que la stagnation économique du Brésil et la faiblesse du réal ont vraiment affecté un marché que domine MAN.

Le bénéfice d'exploitation de la division camions et autocars, qui représente plus de la moitié du chiffre d'affaires du groupe, a chuté de 38% à 152 millions d'euros en 2014, tandis que les commandes ont diminué de 3% à 9,27 milliards d'euros.

Les ventes et le bénéfice d'exploitation de cette division pourraient baisser "légèrement" cette année, dit le groupe industriel.

Le bénéfice d'exploitation global est en hausse de 24% à 384 millions d'euros en 2014 -- grâce surtout à des opérations telles que les turbines et les moteurs diesel -- et le chiffre d'affaires en baisse de 10% à 14,3 milliards d'euros. Les commandes nouvelles ont globalement diminué de 5% à 15,3 milliards d'euros l'an passé.

"Des pressions concurrentielles qui restent élevées dans des marchés actuellement en stagnation resteront une charge, également en 2015", a commenté le président du directoire Georg Pachta-Reyhofen.

L'action perd 0,11% à 95,7 euros en fin de matinée en Bourse de Francfort. (Andreas Cremer, Wilfrid Exbrayat pour le service français)