Quitter l'euro, une "chance" pour la Grèce, dit un allié de Merkel

lundi 9 mars 2015 09h50
 

BERLIN, 9 mars (Reuters) - Peter Ramsauer, figure de la CSU alliée d'Angela Merkel et président de la commission des Affaires économiques du Bundestag, estime lundi qu'une sortie de la zone euro pourrait être une "grande chance" pour la Grèce.

Dans une tribune publiée par le quotidien Bild, l'ancien ministre des Transports explique qu'"en quittant la zone euro, comme l'a suggéré le ministre des Finances (Wolfgang) Schäuble, ce pays pourrait renouer avec la compétitivité dans une perspective monétaire grâce à une nouvelle drachme".

"Cela offrirait à la Grèce une grande chance de se renouveler sur les plans économique et administratif, se préparant ainsi à un retour ultérieur dans la zone euro dans une position de force", poursuit-il.

Même si Ramsauer n'est plus ministre, il est à ce jour la figure politique la plus importante du camp Merkel à prendre position en faveur du "Grexit", la sortie de la Grèce de la zone euro.

Publiquement, Angela Merkel comme Wolfgang Schäuble ont repoussé cette perspective.

Mais de hauts responsables à Berlin se montrent de plus en plus sceptiques sur la capacité du nouveau gouvernement grec à mettre en oeuvre ses promesses de réformes, que l'Allemagne juge nécessaires pour soutenir financièrement Athènes.

Lors du vote au Bundestag sur la prolongation de quatre mois de l'aide financière européenne à la Grèce, le 27 février, 29 députés de la majorité, dont Ramsauer, ont voté contre. (Noah Barkin; Henri-Pierre André pour le service français)