La BCE fait remonter les anticipations d'inflation

vendredi 6 mars 2015 16h34
 

LONDRES, 6 mars (Reuters) - Le principal baromètre des anticipations d'inflation dans la zone euro était en hausse vendredi, signe que les investisseurs s'attendent à voir les achats d'obligations de la Banque centrale européenne (BCE) faire remonter les prix.

Le taux d'inflation "à cinq ans dans cinq ans" , la mesure des anticipations à long terme privilégiée par la BCE, a atteint 1,798% vendredi contre 1,765% la veille.

Il devrait enregistrer une hausse d'environ 0,15 point sur la semaine, la plus forte depuis que Reuters a entamé le suivi de cet indicateur fin 2012.

La BCE a annoncé jeudi qu'elle mettrait en oeuvre lundi prochain, 9 mars, son nouveau programme d'achats d'obligations d'Etat et d'institutions publiques, qui doit porter à 60 milliards d'euros par mois le montant total des achats réalisés dans le cadre de ses différents programmes d'assouplissement quantitatif (QE).

"Nous interprétons cela comme le reflet de la crédibilité des mesures (annoncées par le président de la BCE, Mario) Draghi", a commenté Guilhem Savry, gérant d'Unigestion, à propos de l'évolution des anticipations d'inflation.

Au-delà des précisions apportées sur le QE, Mario Draghi a annoncé jeudi que l'inflation dans la zone euro, sans doute nulle cette année, devrait remonter en 2017 à 1,8%, donc non loin de l'objectif de la banque centrale, à savoir un taux inférieur à mais proche de 2%.

La remontée des anticipations de marché intègre sans doute aussi de récents indicateurs plus encourageants sur la conjoncture dans la zone euro, ainsi que le rebond des cours du pétrole et la dépréciation de l'euro, qui renchérit les importations.

La BCE a elle-même relevé jeudi ses prévisions de croissance pour 2015 et 2016. (John Geddie, Marc Angrand pour le service français, édité par Bertrand Boucey)