5 mars 2015 / 10:09 / il y a 3 ans

LEAD 1-Baisse des commandes à l'industrie allemande en janvier

(Actualisé avec détails, commentaire d‘économiste)

par Michelle Martin

BERLIN, 5 mars (Reuters) - Les commandes à l‘industrie allemande ont baissé plus que prévu en janvier, accusant leur plus forte baisse depuis août dernier, selon les données publiées jeudi par le ministère de l‘Economie qui jettent une ombre sur le bon début d‘année que semblait jusque là avoir connu la première économie d‘Europe.

Leur recul de 3,9% est nettement plus prononcé que la baisse de 1,0% qu‘attendaient en moyenne les économistes interrogés par Reuters. La prévision la plus pessimiste était de -2,5%.

Selon le ministère, la baisse a été surtout sensible pour les biens d‘équipement et les biens intermédiaires, et plus légère pour les biens de consommation. Le nombre réduit de gros contrats a aussi influé sur la statistique.

Christian Schulz, économiste chez Berenberg Bank, estime pour sa part que cette baisse n‘est pas aussi inquiétante que celle du mois d‘août, notamment parce que “l‘effet Poutine” est retombé et que les indicateurs de confiance sont en hausse.

“Mais c‘est un rappel que la croissance de l‘Allemagne est actuellement menée par la consommation, et non par l‘industrie manufacturière, le pilier de l‘économie, ce qui devrait quelque peu refroidir les perspectives de croissance, au moins au début de l‘année”, dit-il.

Ce chiffre décevant arrive après une série d‘indicateurs reflétant une croissance robuste au premier trimestre, avec une amélioration du moral des entrepreneurs et des investisseurs, une baisse du chômage et une forte hausse des ventes de détail.

D‘autres indicateurs récemment publiés sur la conjoncture dans l‘industrie ont été positifs, avec des commandes de génie civil en hausse de 3% en janvier sur un an, grâce à une forte demande à l‘étranger, et une enquête illustrant une accélération de la croissance dans le secteur manufacturier grâce à la plus forte augmentation des nouvelles commandes en sept mois.

La consommation privée a tiré la croissance qui a été de 1,6% en 2014, mais Christian Schulz estime que d‘autres segments de l‘économie suivront au second semestre.

Par région, la demande en provenance de la zone euro a baissé de 0,9%, la demande intérieure et celle des pays hors de l‘Europe ayant également reculé en janvier, selon les chiffres.

La hausse des commandes en décembre a été révisée à +4,4% au lieu de +4,2% initialement annoncé. (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below