** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la mi-séance en Europe **

mercredi 4 mars 2015 12h53
 

* Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris 
    * Les valeurs à suivre à Wall Street : 

    PARIS, 4 mars (Reuters) - Les Bourses européennes se sont retournées
mercredi et étaient hésitantes voire en baisse après la publication d'une volée
d'indices PMI dans la matinée et le nombre d'indices sectoriels dans le rouge
dépasse ceux qui sont dans le vert, alors que la situation était inversée en
début de matinée.
    À Paris, le CAC 40 gagnait 0,09% à 4.873,60 points. À Francfort, le
Dax cédait 0,29% et à Londres, le FTSE lâchait 0,27%. L'indice
paneuropéen FTSEurofirst 300 reculait de 0,04% et l'EuroStoxx 50 
 de 0,03%. 
    Les futures sur indices new-yorkais signalaient une ouverture de Wall Street
en recul, poursuivant le mouvement de pause entamé la veille après les records
inscrits lundi. 
    Réductions de prix et faiblesse de l'euro ont permis une accélération de
l'activité des entreprises en février dans la zone euro mais le marché a
remarqué que l'indice composite PMI des directeurs d'achats ressortait à 53,3 en
février, en deçà de 0,2 point par rapport à l'estimation initiale.
 
    Sur le marché des changes, le dollar conforte sa position non loin d'un pic
de 11 mois face à une panier de monnaies, tandis que l'euro a enfoncé des
seuils de soutien qui avaient tenu plus d'un mois, touchant un plancher de six
semaines contre le dollar dans la perspective du lancement jeudi d'un programme
d'assouplissement quantitatif (QE) par la Banque centrale européenne.
    Sur le marché pétrolier, le Brent reste en baisse mais toujours
au-dessus des 60 dollars le baril. Le ministre saoudien du Pétrole Ali al Naimi
a dit que son pays ne réduirait pas sa production sauf si ses clients ne
voulaient plus de son brut. 
    Aux valeurs, le norvégien Norsk Hydro (-7,9%) accuse la plus forte
perte de l'indice Stoxx 600, Goldman Sachs l'ayant retiré de sa liste de valeurs
européennes de référence.
    Axel Springer, avec une perte de 6,07%, est aussi l'une des
grosses pertes de la journée au sein de l'indice Stoxx 600, après ses résultats
et prévisions, subissant sa pire séance de Bourse depuis mai 2010.
 
    Du côté des valeurs françaises, EDF (-3,00%) est la plus forte
baisse du CAC 40, Société Générale ayant abaissé sa recommandation à conserver.
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 
    

 (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Bertrand Boucey)