Athènes puise dans les réserves du secteur public-sources

mardi 3 mars 2015 17h46
 

ATHENES, 3 mars (Reuters) - La Grèce puise dans les réserves des caisses de retraite et d'organismes du secteur public pour pouvoir couvrir ses besoins de financement de mars, ont déclaré mardi à Reuters des responsables de la gestion de la dette.

Coupée des marchés de capitaux et des financements de ses créanciers, la Grèce court le risque de se retrouver à sec dans les semaines qui viennent alors qu'elle doit rembourser ce mois-ci 1,5 milliard d'euros au Fonds monétaire international (FMI).

Le gouvernement a affirmé qu'il respecterait cette échéance et les autres, sans dire comment.

Une partie des besoins de financement du mois sera couverte par des transactions au moyen desquelles les caisses de retraite et d'autres organismes public prêteront de l'argent à l'agence de gestion de la dette par le biais d'un accord de prise en pension jusqu'à 15 jours, ont expliqué les responsables à Reuters.

L'argent ainsi mobilisé est déposé auprès de la Banque de Grèce, qui devient la contrepartie de l'agence de gestion de la dette.

Ce procédé ne pourra être employé pour rembourser le FMI sauf si le gouvernement peut également rembourser les organismes publics auxquels il aura emprunté, a observé un haut fonctionnaire du gouvernement.

(George Georgiopoulos, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)