Stryker rachète ses titres, une OPA sur Smith & Nephew improbable

mardi 3 mars 2015 17h30
 

LONDRES, 3 mars (Reuters) - Le projet de l'équipementier médical américain Stryker de lancer un nouveau programme de rachat d'actions de deux milliards de dollars douche les espoirs d'une offre d'achat sur Smith & Nephew, provoquant une forte baisse de l'action de ce dernier mardi.

"Cela suggère sans doute que la perspective d'un accord s'éloigne", commente un analyste.

Vers 16h05 GMT, le titre Smith & Nephew abandonne 4,92% à 1.140 pence à la Bourse de Londres, subissant sa plus forte perte en quatre ans.

Smith & Nephew, entreprise de matériel médical dotée d'une capitalisation boursière d'environ 16 milliards de dollars, st considérée comme "opéable" depuis longtemps. Dirigée par le Français Olivier Bohuon, Smith & Nephew est un acteur relativement petit d'un secteur de la santé en pleine consolidation et Stryker a été longtemps considéré comme un acquéreur probable.

Le groupe américain avait toutefois dit en mai dernier n'avoir pas de projet d'OPA, en réaction à des informations faisant état de son intérêt. En verdu du droit des OPA britannique, il ne pouvait plus formuler d'offre pendant un délai de six mois.

La chute du titre Smith & Nephew rappelle celui d'AstraZeneca en octobre dernier, lorsque le groupe pharmaceutique américain Pfizer avait lancé un programme de rachat d'actions après l'échec de la prise de contrôle du numéro deux britannique de la pharmacie pour 118 milliards de dollars

Le directeur général de Stryker Kevin Lobo a dit que son groupe était engagé dans une stratégie d'allocation du capital comprenant des acquisitions, des dividendes et des rachats d'actions. (Ben Hirschler et Vikram Subhedar, Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)