3 mars 2015 / 07:08 / il y a 2 ans

LEAD 2-Ipsen compte sur sa médecine de spécialité, la Russie pèse

* Bénéfice opérationnel courant 2014 à E260,6 mlns (+14,3%)

* CA 2014 à E1.274,8 mlns (+5,7%)

* Marge opérationnelle 2014 à 20,4%

* CA médecine de spécialité vu entre +8 et+10% en 2015

* Prises de bénéfice en Bourse (Actualisé avec conférence de presse)

PARIS, 24 février (Reuters) - Ipsen a publié mardi des résultats 2014 pénalisés par des coûts de restructurations et la dévaluation du rouble mais la médecine de spécialité du deuxième laboratoire pharmaceutique français a été tirée vers le haut par la Somatuline, son traitement phare des troubles de croissance.

Pour 2015, Ipsen table sur un contexte économique "dégradé et incertain" en Russie, une prudence qui l'amène à prévoir une marge opérationnelle comprise entre 19 et 20%, inférieure à celle de 2014 (20,4%).

Vers 13h50, l'action Ipsen était quasiment stable à 45,98 euros (+7% depuis début janvier), pour une capitalisation boursière de 3,8 milliards d'euros.

La Somatuline, qui génère 60% de la croissance d'Ipsen, devrait bénéficier en 2015 de son lancement aux Etats-Unis et en Europe dans le traitement en première ligne des tumeurs neuroendocrines affectant notamment la sphère gastro-intestinale ou le pancréas.

Ipsen compte également sur le Dysport qu'il commercialise dans les troubles moteurs et la spasticité musculaire tandis que Galderma, la filiale de Nestlé a repris les indications esthétiques moyennant des redevances versées au groupe français.

En 2014, Ipsen, qui propose un dividende de 0,85 euro par action (+6%) a enregistré un résultat opérationnel courant de 260,6 millions d'euros (+14,3%) sur un chiffre d'affaires de 1.274,8 millions (+5,7% à changes constants). Les coûts de restructuration se sont élevés à 21,9 millions d'euros.

Dans sa médecine de spécialité, focalisée sur l'urologie-oncologie, la neurologie et l'endocrinologie, Ipsen a engrangé l'an dernier un chiffre d'affaires de 947,1 millions d'euros (+8,7%) dont 287,5 millions d'euros (+16,4%) pour la Somatuline et 254,5 millions (+5,1%) pour Dysport.

En médecine générale, les ventes ressortent à 327,8 millions d'euros en recul de 7,3%.

Pour 2015, Ipsen vise une croissance de ses ventes de médecine de spécialité comprise entre 8% et 10% et des ventes de médecine générale stables voire en baisse de 3%.

Lors d'une conférence de presse, le PDG, Marc de Garidel, a déclaré que le groupe, qui dispose d'une trésorerie nette de près de 200 millions d'euros, restait attentif à des opportunités d'acquisitions.

Le communiqué :

bit.ly/1wOsjQb (Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below