Wall Street ouvre en hausse dans le sillage de février

lundi 2 mars 2015 15h39
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur 

    NEW YORK, 2 mars (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert
lundi en légère hausse dans le sillage de son mois de février
faste, malgré l'annonce d'une contraction des dépenses des
ménages pour le deuxième mois consécutif en janvier aux
Etats-Unis.
    Avant la publication des indices Markit et ISM sur
l'activité manufacturière, attendus respectivement à 14h45 GMT
et 15h00 GMT, le département du Commerce a annoncé que la
consommation des ménages, qui contribue pour plus des deux tiers
à l'activité économique des Etats-Unis, avait reculé de 0,2% en
janvier après 0,3% en décembre. Les économistes attendaient en
moyenne une contraction de 0,1%. 
    Les revenus ont pour leur part augmenté de 0,3%, soit
légèrement moins que prévu.
    "Fondamentalement mitigé, revenus en hausse et dépenses en
baisse, l'inflation n'est fondamentalement pas un problème mais
en hausse par rapport à la dernière fois", a commenté Peter
Cardillo, chez Rockwell Global Capital à New York.
    "Une fois que le marché aura digéré cet ensemble mitigé de
données économiques, nous verrons probablement le marché tenter
d'aller plus haut au cours de la séance."
    Pour la première séance du mois de mars, l'indice Dow Jones
 gagne 37,70 points, soit 0,21%, à 18.170,40 dans les
premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large,
progresse de 1,11 points 0,05% à 2105,65 et le Nasdaq Composite
 prend 8,78 points à 4.972,20.
    Malgré leur recul vendredi, le Dow Jones et le S&P-500 ont
achevé le mois de février sur leur plus fort gain mensuel depuis
octobre 2011 tandis que le Nasdaq a enregistré son meilleur mois
depuis janvier 2012 et s'est rapproché de la barre des 5.000
points et de son record établi en mars 2000.
    Aux valeurs, le titre NXP bondit de 14,1% à 96,8
dollars et celui de Freescale s'adjuge 8,78%, ajoutant à
leurs gains respectifs de 50% et 57% sur les 12 derniers mois.
NXP Semiconductors a conclu le rachat de Freescale pour un
montant de 11,8 milliards de dollars (10,6 milliards d'euros)
payable en numéraire et en actions, ont annoncé les deux groupes
dimanche soir 
    Les valeurs pharmaceutiques devraient attirer
l'attention des investisseurs avec de nouvelles opérations de
fusion-acquisition dans le secteur.
    Cardinal Health a annoncé lundi l'acquisition de
Cordis, filiale de Johnson & Johnson spécialisée dans
les technologies d'intervention vasculaire, pour 1,94 milliard
de dollars. Boston Scientific rachète de
son côté le portefeuille de traitements urologiques d'Endo
 pour un montant allant jusqu'à 1,65 milliard de
dollars, sa première opération de croissance externe d'envergure
depuis le rachat de Guidant en 2006 

 (Chuck Mikolajczak; Bertrand Boucey pour le service français,
édité par Véronique Tison)