Londres bloque l'achat par des Russes de gisements en mer du Nord

samedi 28 février 2015 20h50
 

LONDRES, 28 février (Reuters) - Le gouvernement britannique a mis son veto au rachat par deux oligarques russes de douze champs de pétrole et de gaz naturel en mer du Nord dans le cadre de leur acquisition de la société pétrolière allemande DEA, propriété de RWE, en invoquant de possibles sanctions contre la Russie.

"Si l'acquisition devait se faire sous la forme actuelle, il (le secrétaire à l'Energie Ed Davey) demanderait aux sociétés d'organiser la vente (des champs en mer du Nord) à une tierce partie", a annoncé samedi le ministère de l'Energie dans un communiqué.

Les milliardaires russes Mikhaïl Fridman et German Khan, qui ne sont pas réputés particulièrement proches du Kremlin, ont cédé une large part de leurs avoirs pétroliers en Russie pour faire de leur fonds LetterOne un acteur majeur sur la scène énergétique internationale.

Ils ont convenu d'acheter DEA pour cinq milliards d'euros.

La décision de la Grande-Bretagne de bloquer l'accord entre les deux oligarques et RWE est la première du genre, puisqu'elle n'est pas justifiée par les sanctions déjà imposées à la Russie en raison de son rôle dans le conflit ukrainien, mais par la seule éventualité de sanctions supplémentaires.

Une porte-parole de RWE a déclaré samedi que la société allemande tablait toujours sur une finalisation de l'opération de rachat début mars.

(Dmitry Zhdannikov; Tangi Salaün pour le service français) )