Pearson commence à récolter les fruits de sa restructuration

vendredi 27 février 2015 11h01
 

LONDRES, 27 février (Reuters) - Pearson, propriétaire entre autres du Financial Times, a publié vendredi des résultats 2014 conformes à ses prévisions et s'est dit optimiste pour cette année après deux ans de restructuration.

Le numéro un mondial de l'édition scolaire et universitaire a dit tabler sur une progression de ses profits en 2015, ce qui serait une première depuis 2011, et sur une poursuite de cette tendance par la suite.

Fondé il y a 171 ans, Pearson a réalisé en 2014 un bénéfice d'exploitation ajusté de 720 millions de livres (988 millions d'euros), en hausse de 5% en données courantes.

Son bénéfice par action (BPA) ajusté a atteint 66,7 pence, dépassant légèrement le consensus qui le donnait à 66 pence. Le groupe vise un BPA de 75 à 80 pence en 2015.

Après plusieurs années de croissance rapide, Pearson a privilégié sa restructuration en 2013 et 2014 pour se recentrer sur ses activités offrant les meilleures perspectives de croissance, les services numériques et les marchés émergents, en appui à sa division scolaire et universitaire aux Etats-Unis, sa première source de revenus.

"Nous avons achevé deux ans de restructuration intensive et de réinvestissement et nous avons enregistré de bonnes performance face à la concurrence en dépit de certaines conditions de marché difficiles", a déclaré le directeur général, John Fallon.

L'Amérique du Nord a généré 61% du chiffre d'affaires du groupe l'an dernier et un bénéfice d'exploitation ajusté en hausse de 5%.

A la Bourse de Londres, l'action Pearson gagnait 1,22% vers 10h00 GMT, l'une des meilleures performances de l'indice FTSE-100, qui abandonnait alors 0,08%. (Kate Holton, Marc Angrand pour le service français)