France-Pas de "difficulté majeure" pour réduire le déficit-Valls

mercredi 25 février 2015 18h47
 

PARIS, 25 février (Reuters) - Le gouvernement n'aura pas de difficulté majeure pour réduire le déficit public dans la proportion demandée par la Commission européenne cette année, a déclaré mercredi le Premier ministre, Manuel Valls.

La Commission a demandé que la France effectue cette année un effort de redressement budgétaire équivalent à 0,5 point de PIB, alors qu'elle ne prévoit selon elle pour l'instant que 0,3.

La Commission a précisé que la situation de la France serait réévaluée dans les prochains mois et a repoussé à 2017 l'obligation pour le pays de ramener son déficit sous la limite européenne de 3% du PIB.

"Cet objectif va figurer dans le programme de stabilité que nous transmettrons au printemps à la Commission européenne et les moyens pour atteindre cet objectif seront présentés dans le cadre de la procédure classique", a déclaré Manuel Valls à propos de la réduction demandée pour 2015, après une rencontre avec les syndicats et les organisations patronales.

"Mais comme nous étions en train de nous y préparer, Il n'y aura pas, me semble-t-il, de difficulté majeure."

"Nous prendrons les décisions qu'il faut", a ajouté le Premier ministre, en précisant qu'il se rendrait le 18 mars à Bruxelles pour rencontrer la Commission européenne. (Emmanuel Jarry, édité par Jean-Baptiste Vey)