La Bourse de Paris-Les valeurs du jour mercredi (clôture)

mercredi 25 février 2015 18h45
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 25 février (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à
la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé dans
grand changement (-0,09% à 4.882,22 points) après deux journées
consécutives de hausse, la  séance ayant été dominée par la
publication de plusieurs résultats d'entreprises:
    
    * SAFRAN (+3,46% à 63,03 euros) a fini en tête des
hausses du CAC 40 après avoir touché en matinée un plus haut de
près de 15 ans, à 63,50 euros, les investisseurs ayant bien
accueilli les résultats annuels légèrement meilleurs qu'attendu
de l'équipementier spécialisé dans l'aérospatiale, la défense et
la sécurité ainsi que sa prévision de croissance pour 2015.
 
    
    * GEMALTO (+2,79% à 71,35 euros) s'est classé
derrière après avoir indiqué que le piratage dont il a été
l'objet en 2010 n'avait pas pu entraîner un vol massif des clés
d'encryptage de ses cartes SIM car ces attaques n'ont touché que
les parties externes de son réseau, où ne sont stockées ni ces
clés, ni les données de ses clients. 
    
    * AXA a gagné 2,64% à 22,0 euros, l'assureur, qui
a confirmé ses objectifs financiers pour la fin de l'année,
ayant agréablement surpris le marché en annonçant une hausse de
son dividende au titre de 2014. 
    
    * Le SECTEUR AUTOMOBILE européen (-1,32%) a accusé
la plus forte baisse sectorielle en Europe. Des stratégistes
s'interrogent sur les estimations des analystes et notamment sur
le point de savoir si l'effet changes favorable ne serait pas
surestimé par le marché. RENAULT (-2,64% à 82,7 euros)
a accusé la plus forte baisse du CAC 40, suivi par VALEO
 (-2,28% à 130,6 euros). PSA a perdu 2,11% à
14,365 euros.

     * En revanche, dans le même secteur, l'équipementier
PLASTIC OMNIUM a gagné 1,31% à 26,63 euros après avoir
confirmé viser un chiffre d'affaires de sept milliards d'euros
en 2018 et une progression de son activité deux fois plus rapide
que celle du marché d'ici à cette date. 
    
    * MICHELIN a perdu 1,99% à 84,54 euros. Des
analystes estiment que la concurrence accrue sur le marché du
fabricant de pneumatiques pourrait limiter la croissance du
groupe.
    
    * Les BANQUES (-0,89%) ont accusé la deuxième plus
forte baisse sectorielle en Europe, le président de la BCE ayant
accueilli avec circonspection le plan de réformes présenté par
Athènes. 
    CREDIT AGRICOLE a perdu 2,11% à 12,54 euros, BNP
PARIBAS 1,89% à 51 euros, SOCIETE GENERALE 
1,51% à 40,195 euros.
    
    * GENFIT (-12,61% à 57,6 euros) a accusé la plus
forte baisse du SBF 120, au lendemain d'une baisse de
plus de 3%, la valeur marquant une pause après la multiplication
de plus hauts boursiers sur fond, notamment, de rumeurs de
marché évoquant un éventuel rachat de la société
biopharmaceutique. Le titre gagne encore près de 53% depuis le
début de l'année.
    
    * VALLOUREC a chuté de 6,65% à 21,42 euros, le
groupe s'attendant à une année 2015 encore difficile après avoir
essuyé une perte nette l'an dernier. 
    
    * SUEZ ENVIRONNEMENT a abandonné 6,38% à 15,86
euros. Le groupe a publié des résultats en hausse au titre de
2014, grâce notamment à ses activités dans l'eau en Europe, et a
fait savoir qu'il souhaitait accélérer sa croissance d'ici à
2017. Des investisseurs estiment cependant que les bons
fondamentaux et les perspectives du groupe sont déjà bien
intégrés dans les cours actuels.    
        
    * ATOS a lâché 4,32% à 63,15 euros. Le fonds PAI
Partners a annoncé sa sortie du capital d'Atos via la cession du
bloc de 9% des actions de la SSII française, confirmant des
informations de Reuters.   
    
    * EURONEXT (+7,19% à 33,985 euros), qui a relevé
ses objectifs 2016 d'économies et de marge d'Ebitda, a signé la
plus forte hausse du SBF 120 dans des volumes ayant
représenté 3 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers
mois échangés sur les plates-formes de l'opérateur boursier. 
 
    
    * IPSOS a lâché 1,64% à 23,045 euros après la
publication par le groupe d'études et de sondages de résultats
annuels pénalisés par des effets de change négatifs.
   
    
    * BOLLORE (+1,32% à 4,98 euros) a inscrit un
nouveau plus haut historique en matinée, à 5,20 euros, sur fond
d'intérêt croissant pour le groupe industriel diversifié.
 
    
    * DEINOVE s'est envolé de 28,29% à 8,98 euros. La
biotech spécialisée dans les biocarburants a délivré son premier
brevet aux États-Unis, premier marché mondial de l'éthanol, et
avoir rejoint l'association américaine BIO (Biotechnology
Industry Organization). (Le communiqué: bit.ly/1Frb4cm)
       

 (Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique
Rodriguez)