Rafale/Inde-Les discussions avancent, pas de scission du contrat

mercredi 25 février 2015 10h17
 

PARIS, 25 février (Reuters) - Les discussions sur la vente de 126 Rafale de Dassault Aviation à l'Inde avancent, a-t-on déclaré mercredi au ministère de la Défense français, au lendemain d'un entretien entre Jean-Yves Le Drian et son homologue indien à New Delhi.

L'avionneur français mène des discussions exclusives depuis trois ans avec l'Inde mais le contrat n'est toujours pas signé, notamment en raison de divergences sur les garanties demandées à Dassault Aviation sur les 108 avions de combat qui seront construits en Inde par Hindustan Aeronautics.

"Ca avance, mais nous ne communiquons que lorsque les contrats sont conclus, pas avant", a-t-on dit au ministère de la Défense.

Il n'est cependant pas question de scinder le contrat en deux phases, avec la livraison des 18 Rafale fabriqués en France dans un premier temps tout en poursuivant les négociations sur les 108 avions devant être construits en Inde, a-t-on ajouté.

Le ministère de la Défense et Dassault Aviation ont démenti les informations du Times of India, faisant état mercredi de la signature d'un accord portant sur la livraison de 24 Rafale à l'armée de l'air indienne.

"C'est une rumeur de presse totalement infondée", a-t-on déclaré au ministère de la Défense, rappelant que les discussions portaient toujours sur un ensemble de 126 avions et sur des transferts de technologies.

"Ce qui est écrit ce matin dans un journal indien n'a absolument pas été discuté par (Jean-Yves) Le Drian et son homologue hier à New Delhi", a-t-on ajouté.

Dassault Aviation a de son côté qualifié l'information de "farfelue".

La scission du contrat en deux avait été envisagée en 2013, mais repoussée face à la volonté de l'Inde de négocier un seul et même contrat, a-t-on précisé de source proche du dossier.   Suite...