LEAD 2-La Grèce soumet ses réformes, promet rigueur budgétaire

mardi 24 février 2015 12h19
 

* Un texte qui constitue une première étape - Dijsselbloem

* Schäuble a demandé un vote cette semaine au Bundestag sur la prolongation de l'aide

* La Bourse d'Athènes, restée fermée lundi, gagne 7% (Actualisé avec contexte, Schäuble)

BRUXELLES/BERLIN, 24 février (Reuters) - Le gouvernement grec a communiqué dans la nuit de lundi à mardi un programme de réformes destiné à obtenir une prolongation de l'aide financière de ses partenaires.

Ce document transmis à l'Eurogroupe, à la Banque centrale européenne (BCE), au Fonds monétaire international (FMI) et à la Commission européenne, et dont Reuters a obtenu copie, tente de satisfaire à la fois les partenaires européens de la Grèce et l'électorat du parti Syriza, porté au pouvoir en janvier sur une promesse de mettre fin à l'austérité.

Le gouvernement d'Alexis Tspiras s'engage par exemple à ne pas revenir sur les privatisations réalisées ou en cours et à faire en sorte que ses mesures pour lutter contre la "crise humanitaire" dans le pays ne pèsent pas sur le budget.

Il insiste aussi sur la lutte contre l'évasion fiscale et sur une réforme en profondeur de l'administration publique pour en améliorer l'efficacité.

Le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, a qualifié ce programme de "première étape" en soulignant que du temps serait désormais nécessaire pour s'entendre sur les détails de ce plan. L'objectif est de parvenir à un accord d'ici fin avril.

Selon une source européenne, la Commission juge cette liste "suffisamment complète pour constituer un bon point de départ en vue d'une conclusion fructueuse de son examen".   Suite...