LEAD 2-Des synergies Areva-EDF-CEA avant une remise à flot-Royal

lundi 23 février 2015 17h33
 

(Actualisé avec déclarations de Royal à Toulouse)

PARIS/TOULOUSE, 23 février (Reuters) - L'avenir d'Areva passe par des synergies avec EDF et le Commissariat à l'énergie atomique qui permettraient de justifier une remise à flot financière, a déclaré lundi la ministre de l'Energie, Ségolène Royal.

Le groupe d'énergie nucléaire, détenu à environ 87% par l'Etat, a annoncé lundi une perte de près de 5 milliards d'euros en 2014, poussant les investisseurs à s'interroger sur une éventuelle augmentation de capital.

"Ma préoccupation (...), c'est de constituer une filière forte du nucléaire en créant des synergies et cela, c'est très nouveau, entre EDF, Areva et le Commissariat à l'énergie atomique", a dit Ségolène Royal à des journalistes.

Interrogée sur la possibilité d'une augmentation de capital pour reconstituer les fonds propres du groupe, elle a estimé qu'il était "trop tôt" pour répondre à cette question mais que "toutes les solutions sont en train d'être regardées".

Lors d'un déplacement à Toulouse, Ségolène Royal a de nouveau cité EDF et le CEA et souligné qu'"aujourd'hui il y a de nouveaux dirigeants à la tête de ces trois entreprises".

"Mon rôle de ministre de l'Energie, c'est de les rapprocher, ce que je suis en train de faire pour qu'un véritable projet industriel puisse ensuite justifier la remise à flot financière."

Après les conflits qui ont opposé les anciens dirigeants d'EDF et d'Areva, Henri Proglio et Anne Lauvergeon, "ce temps est terminé", a-t-elle par ailleurs déclaré.

Areva, EDF et le CEA doivent à présent faire des propositions à l'Etat, a ajouté la ministre, qui a précisé que d'éventuels nouveaux liens capitalistiques découleraient de la stratégie industrielle.

"La stratégie financière (...) accompagne une stratégie industrielle. Ce qui est clair, c'est qu'il n'y a pas de stratégie financière toute seule", a-t-elle déclaré. (Julien Ponthus à Paris et Julie Rimbert à Toulouse, édité par Jean-Baptiste Vey)