L'Allemagne assimile la demande grecque à un "cheval de Troie"

jeudi 19 février 2015 19h37
 

BRUXELLES, 19 février (Reuters) - Un document allemand juge que la demande grecque de prolongation du programme d'assistance financière est un "cheval de Troie" qui laisse une "immense liberté d'interprétation" et ne garantit en rien qu'Athènes respectera les conditions de ses prêts actuels.

Selon ce projet de document préparé en vue de la réunion du groupe de travail Eurogroupe à Bruxelles, la proposition grecque ne donne aucun motif sérieux pour commencer à préparer un projet de communiqué qui serait publié à l'issue de la réunion de l'Eurogroupe vendredi.

Ce document que Reuters a pu consulter recommande en outre de ne pas reconduire un financement de 10,9 milliards d'euros destiné à la recapitalisation des banques grecques dans la mesure où celles-ci ont passé avec succès les tests de résistance organisés l'an dernier dans la zone euro.

Texte en anglais du document: (Renee Maltezou et Jan Strupczewski, Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)