SYNTHESE -Athènes fait des concessions, Berlin résiste

jeudi 19 février 2015 18h08
 

(Actualisé avec Sigmar Gabriel et la Finlande)

* Athènes demande une prolongation de six mois du plan d'aide

* Berlin juge que la demande ne remplit pas le conditions du plan

* L'Eurogroupe se réunit vendredi pour étudier la demande grecque

* S&P juge le risque de contagion directe d'un "Grexit" limité

par Renee Maltezou et Jan Strupczewski

ATHENES/FRANCFORT, 19 février (Reuters) - La Grèce a présenté jeudi à ses homologues de la zone euro une demande officielle de prolongation de six mois de l'accord d'aide financière, assortie d'importantes concessions de sa part, mais Berlin a immédiatement rejeté sa proposition.

Le ministère allemand des Finances estime qu'elle ne remplit pas les conditions fixées par les partenaires européens de la Grèce dans le cadre du plan de sauvetage du pays en cours et dont le nouveau Premier ministre Alexis Tsipras ne veut plus.

Les ministres des Finances de la zone euro doivent se rencontrer vendredi après-midi à Bruxelles pour étudier la demande grecque, a indiqué le président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem, laissant espérer un accord pour éviter la faillite de la Grèce et sa sortie de la zone euro.   Suite...