LEAD 1-L'UE devrait ouvrir une enquête approfondie sur Alstom/GE-sources

mercredi 18 février 2015 18h34
 

(Actualisé avec réaction de GE, cours de Bourse)

BRUXELLES, 18 février (Reuters) - La Commission européenne devrait ouvrir une enquête approfondie sur le projet de cession des activités d'Alstom dans l'énergie à l'américain General Electric, ont déclaré mercredi à Reuters trois sources proches du dossier.

L'ouverture d'une enquête approfondie suggère que la Commission craint qu'une transaction n'entraîne une diminution de la concurrence en Europe dans le secteur concerné, auquel cas l'exécutif européen demande qu'il y soit remédié pour approuver l'opération.

"Il y a une forte possibilité que la Commission européenne ouvre une phase deux d'examen, bien qu'il n'y ait pas encore de décision définitive", a dit une des sources.

Une autre source a ajouté que les deux groupes n'avaient pas proposé de concessions à la Commission européenne.

La Commission avait fait savoir en janvier qu'elle se prononcerait d'ici le 23 février sur ce projet de cession.

Ricardo Cardoso, porte-parole de la commissaire à la Concurrence Margrethe Vestager, s'est refusé à tout commentaire et personne n'a pu être joint dans l'immédiat chez Alstom.

General Electric a dit coopérer avec l'exécutif européen.

"Notre objectif est d'obtenir les autorisations réglementaires requises et de finaliser la transaction d'ici la mi-2015", a déclaré le groupe américain dans un courriel.

Les relations de GE avec Bruxelles n'ont pas toujours été faciles. En 2001, la Commission avait fait capoter le rachat de Honeywell par le conglomérat alors que les autorités américaines de la concurrence avaient donné leur feu vert.

L'action Alstom a clôturé en baisse de 0,81% à 28,65 euros à la Bourse de Paris en réaction aux informations de Reuters, à comparer à un gain de 0,95% pour le CAC 40. (Foo Yun Chee, avec Andrew Callus et Geert De Clercq à Paris, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Patrick Vignal)