Grèce-La France fera tout pour obtenir un accord rapide-Sapin

mercredi 18 février 2015 15h17
 

PARIS, 18 février (Reuters) - La France fera tout pour qu'un accord intervienne rapidement entre la Grèce et les institutions européennes, a déclaré mercredi le ministre français des Finances, Michel Sapin.

"Nous ferons tout pour qu'un accord intervienne entre la Grèce et les institutions européennes", a-t-il dit lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

"C'est l'intérêt de la Grèce d'abord (...) et ensuite parce qu'évidemment si jamais on s'orientait vers une sortie de la Grèce de l'euro ce serait un échec politique grave."

"Il faut trouver la solution qui permette à la Grèce d'avoir toute sa place dans l'Europe et à l'Europe de tenir compte des choix qui ont été faits par le peuple grec", a poursuivi Michel Sapin.

"C'est ça qui nous guide et je veux qu'il y ait un accord rapidement pour permettre qu'il n'y ait aucune situation catastrophique et parce que je veux que nous ayons le temps, la Grèce et nous, de discuter d'un nouveau programme."

Selon un responsable du gouvernement grec, la Grèce attendra jeudi matin pour demander à ses partenaires de la zone euro une prolongation d'un "accord de prêt".

Cette demande vise à garantir une bouée de sauvetage financière pour une période provisoire, le temps de conclure un nouvel accord sur sa dette, sans mettre en oeuvre les politiques d'austérité exigées en retour par les créanciers réunis au sein de la "troïka" (Commission européenne, Fonds monétaire international et Banque centrale européenne). (Jean-Baptiste Vey et Yann Le Guernigou)