France-Le Medef prêt à parler de retraites par capitalisation

mardi 17 février 2015 12h01
 

* Pierre Gattaz dit n'avoir aucun tabou en matière de retraites

* Négociations patronat-syndicats sur les complémentaires

* Gattaz veut "dépolitiser" le problème de leur financement

PARIS, 17 février (Reuters) - Le Medef est prêt à envisager l'instauration de retraites par capitalisation pour remédier aux problèmes de financement du système français par répartition, a déclaré mardi le président du Medef, Pierre Gattaz, au risque de braquer les syndicats.

Des propos tenus lors d'une conférence de presse quelques heures avant l'ouverture de négociations entre les partenaires sociaux gestionnaires des retraites complémentaires du secteur privé, menacées par des déficits à répétition.

"On a un vrai problème de financement de la retraite (...) Donc je n'ai aucun tabou, je veux tout mettre sur la table", a déclaré Pierre Gattaz. "Si on ne le fait pas pour des questions de posture ou des questions politiques, on est mort."

"S'il faut aller sur la retraite par capitalisation, allons-y, à partir du moment où tout le monde est d'accord."

Ces déclarations risquent d'avoir l'effet d'un chiffon rouge sur les syndicats, très attachés au système par répartition.

Le chef de la délégation du Medef, Claude Tendil, président de Generali France, vient pour la première fois de l'assurance, ce qui nourrit chez eux un soupçon sur les arrière-pensées de la première organisation patronale française.   Suite...