SYNTHESE-L'Eurogroupe donne un délai à la Grèce jusqu'à vendredi

lundi 16 février 2015 21h51
 

* Athènes rejette l'extension de six mois

* La Grèce juge la proposition "déraisonnable" et "inacceptable"

* Dijsselbloem donne jusqu'à vendredi à la Grèce pour changer d'avis (Actualisé avec les propos du ministre des Finances Varoufakis § 5-7)

par Renee Maltezou et Jan Strupczewski

BRUXELLES, 16 février (Reuters) - Les ministres des Finances de la zone euro ont donné à la Grèce jusqu'à vendredi pour solliciter une prolongation de son programme d'aide international, prolongation qu'elle a rejetée ce lundi, hypothéquant d'autant les chances de succès des discussions sur sa dette.

Ces discussions, dont on s'attendait à ce qu'elles se prolongent tard dans la nuit, ont été rompues en moins de quatre heures, Athènes refusant la proposition de l'Eurogroupe de prolonger de six mois son programme de renflouement actuel.

Le président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem a expliqué que les ministres des Finances de la zone euro pourraient accepter de la part de la Grèce une requête de prolongation cette semaine, avec une réunion supplémentaire de l'Eurogroupe prévue vendredi, mais pas au-delà.

"Le sentiment général de l'Eurogroupe reste que la meilleure façon de procéder pour les autorités grecques est de solliciter une prolongation du programme", a dit Dijsselbloem, en conférence de presse.

Le ministre des Finances grec Yanis Varoufakis a réagi vite, affirmant que le président de l'Eurogroupe avait refusé de discuter d'une proposition soumise par la Commission européenne qui aurait donné un répit de quatre mois à la Grèce en échange de la suspension de certaines nouvelles dispositions budgétaires.   Suite...