La vente de Rafale à l'Egypte pourrait faire boule de neige-PDG

vendredi 13 février 2015 08h50
 

PARIS, 13 février (Reuters) - La signature d'un premier contrat Rafale à l'export avec la vente de 24 avions de combat à l'Egypte pourrait "faire boule de neige", a estimé vendredi le PDG de son fabricant Dassault Aviation, en évoquant l'intérêt d'autres clients potentiels.

Le président François Hollande a annoncé jeudi soir que la France avait conclu avec le Caire un accord pour la vente à l'Egypte de 24 avions de combat Rafale, d'une frégate multimissions et de missiles.

"Je pense que cette première vente d'un grand pays arabe va faire boule de neige", a expliqué Eric Trappier sur la radio RTL.

"Il y a d'autres clients potentiels au Moyen-Orient. Le Qatar s'intéresse, ce n'est pas une découverte. D'autres voisins aussi s'intéressent à l'avion", a-t-il ajouté.

Il a par ailleurs indiqué que les discussions se poursuivaient avec l'Inde sur la vente de 126 appareils, tout en reconnaissant qu'elles pourraient prendre plus de temps que le contrat égyptien, afin de mettre en place un partenariat avec les industriels indiens.

"On est engagé dans d'autres types de compétition. Nous essayons aussi de nous projeter en Malaisie. La Malaisie regarde beaucoup ce que nous faisons en Inde", a ajouté Eric Trappier. (Gwénaëlle Barzic, édité par Benjamin Mallet)