Aperam voit une amélioration de son bénéfice au T1 2015

jeudi 12 février 2015 19h17
 

BRUXELLES, 12 février (Reuters) - Aperam, spécialiste de l'acier inoxydable basé au Luxembourg, anticipe une amélioration de ses résultats au premier trimestre 2015 après avoir constaté une baisse nettement moins marquée que prévu de son bénéfice sur les trois derniers mois de l'année 2014.

Le groupe, numéro sept mondial de son secteur avec des sites de production en France, en Belgique et au Brésil, a précisé que la fin de 2014 avait été caractérisée par un vaste mouvement de déstockage de ses clients ainsi que par un niveau élevé d'importations.

"Il y aura quelques conséquences de cette phase de déstockage, mais, bien entendu, le premier trimestre sera (...) meilleur, surtout sur notre marché domestique, en Europe", a dit Timoteo Di Maulo, directeur général d'Aperam, lors d'une conférence téléphonique.

L'excédent brut d'exploitatation (EBE) a augmenté de 39% par rapport au quatrième trimestre 2013, à 117 millions d'euros. Ce niveau, qui représente une baisse de 15% par rapport au troisième trimestre 2014, est supérieur à la prévision moyenne de 98 millions des analystes interrogés par Reuters.

L'endettement net a été ramené à 539 millions à fin décembre, contre 591 millions à fin septembre.

Les distributeurs d'acier inoxydable ont tendance à accumuler des stocks quand les prix commencent à augmenter mais font l'inverse quand ils baissent dans l'espoir de pouvoir acheter encore à plus bas prix plus tard.

Tout dépend des cours du nickel, composant essentiel dans la plupart des produits en acier inoxydable.

Sur le quatrième trimestre, le contrat à trois mois sur le nickel a reculé de 7% après sa chute de plus de 14% au troisième. Sur l'ensemble de 2014, le cours a toutefois augmenté de près de 9% après trois années de recul.

Depuis le début de l'année 2015, le cours du nickel est en baisse de 2,5%.

Aperam réalise plus de 60% de son chiffre d'affaires en Europe et environ 25% en Amérique latine. (Philip Blenkinsop, Benoît Van Overstraeten pour le service français)