Le bénéfice trimestriel de Mondelez dépasse les attentes

mercredi 11 février 2015 17h40
 

11 février (Reuters) - Mondelez International a fait état mercredi d'un bénéfice trimestriel au-dessus des attentes de Wall Street et a dit s'attendre à ce que les réductions de coûts dopent sa marge d'exploitation sur l'ensemble de l'année.

Le groupe américain, propriétaire entre autres des gâteaux Oreo ou Lu, du chocolat Cadbury ou du café Carte noire, a fait face jusqu'ici à une croissance atone sur certains de ses principaux marchés ou catégories de produits, l'amenant à publier des résultats trimestriels décevants depuis sa scission d'avec Kraft Foods Group en 2012.

Mondelez a annoncé l'an dernier un plan de restructuration pour réduire ses coûts dans sa chaîne d'approvisionnement et ses frais généraux d'ici 2018.

Au quatrième trimestre, le bénéfice net part du groupe a plongé de presque 72% à 500 millions de dollars, soit 29 cents par action. Hors éléments exceptionnels, Mondelez a dégagé un BPA de 47 cents, quatre de plus que le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires net a reculé d'environ 7% à 8,83 milliards de dollars, en-deçà du consensus qui donnait 8,88 milliards de dollars. La croissance organique a cependant atteint 2,9%, a dit Mondelez.

Le chiffre d'affaires net en Europe, le deuxième marché de Mondelez en termes de ventes, a baissé de 6,7%. En Amérique du Nord, il a diminué de 3,1%.

Le groupe a dit prévoir une marge opérationnelle ajustée d'environ 14% pour 2015 contre 12,9% l'an dernier, grâce à la baisse des coûts au second semestre de l'année en cours.

La croissance organique, elle, est attendue en hausse d'au moins 2% en 2015, Mondelez ayant décidé de se focaliser sur son activité de snacks après avoir fusionné l'an dernier une partie de ses cafés avec ceux du néerlandais D.E Master Blenders 1753.

Mondelez, qui réalise plus de 80% de son chiffre d'affaires en dehors des Etats-Unis, estime que la vigueur du dollar va impacter la croissance de ses ventes à hauteur d'environ 11 points et le bénéfice ajusté d'environ 30 cents par action.

Depuis le mois de mai, le billet vert s'est apprécié d'environ 20% face à un panier de devises de référence, rendant les biens vendus dans d'autres monnaies moins chers lorsqu'ils sont convertis en dollar.

Vers 16h40 GMT, l'action du groupe gagnait 1,52% à 36,36 dollars à Wall Street. (Shailaja Sharma à Bangalore; Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)