Crédit agricole SA-Brassac va prendre la direction générale-sces

mercredi 11 février 2015 14h08
 

par Matthias Blamont

PARIS, 11 février (Reuters) - Le Crédit agricole va ouvrir un nouveau chapitre de son histoire avec le départ programmé du directeur général de sa structure cotée, Jean-Paul Chifflet, et son remplacement par un banquier des caisses régionales, Philippe Brassac, ont déclaré à Reuters plusieurs sources proches du groupe.

Sauf surprise, une annonce devrait intervenir à l'issue d'un conseil d'administration convoqué par Crédit agricole S.A dans les prochains jours. La banque a prévu de publier ses résultats annuels le 18 février.

"Philippe Brassac est désormais le seul candidat en lice. Il a le soutien total de l'actionnaire majoritaire (la Fédération nationale du Crédit agricole)", a déclaré à Reuters l'une de ces sources.

Philippe Brassac, 55 ans, directeur général de la Caisse régionale Provence Côte d'Azur et secrétaire général de la FNCA, a effectué l'essentiel de sa carrière dans le groupe mutualiste. Il devrait prendre ses nouvelles fonctions après l'assemblée générale de CASA, le 20 mai.

"Il connaît parfaitement la maison, il a l'avantage de venir des caisses régionales et est l'un des mieux qualifiés pour porter la réorganisation actuellement en préparation", a souligné une autre source.

Une troisième source a indiqué que Xavier Musca, actuellement directeur général délégué de CASA en charge de la banque de proximité à l'international, de la gestion d'actifs et des assurances, était appelé à jouer un rôle important dans la gouvernance. "Il a l'expérience et la dimension nécessaires", a-t-elle expliqué.

Ancien inspecteur des finances et ancien secrétaire général de l'Elysée pendant le mandat de Nicolas Sarkozy, Xavier Musca, a l'avantage de présenter un profil jugé rassurant pour les équipes de CASA et les autorités de régulation.

Le groupe Crédit agricole fait face à deux défis majeurs. Atteindre les objectifs de son plan stratégique au moment où la conjoncture européenne continue de tourner au ralenti et, surtout, boucler sa réorganisation.   Suite...