Wall Street ouvre en léger recul, Qualcomm en hausse

lundi 9 février 2015 15h59
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

NEW YORK, 9 février (Reuters) - Wall Street a débuté lundi sur une note négative sous le coup des chiffres décevants du commerce extérieur chinois et des tensions de plus en plus vives autour de la dette grecque.

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a annoncé dimanche que la Grèce n'accepterait pas une prolongation du plan d'aide financière dont elle bénéficie, laissant craindre des tensions lors du sommet prévu jeudi avec les dirigeants de l'Union européenne qui soutiennent cette solution.

En Chine, les exportations ont reculé en janvier de 3,3% sur un an et les importations se sont effondrées de 19,9%, dégageant un excédent commercial record de 60 milliards de dollars, selon les statistiques des douanes publiées dimanche.

L'indice Dow Jones cède 0,32% à 17.766,62 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,15% à 2.052,45 points et le Nasdaq Composite 0,13% à 4.738,16 points.

"Nous assistons à une nervosité accrue autour de la Grèce et des politiques annoncées qui pourraient remettre en question l'appartenance du pays à la zone euro", estime Andre Bakhos de Janlyn Capital LLC.

"De plus, les données économiques chinoises ont déçu et contribuent à la faiblesse de l'économie mondiale."

Vendredi, les grands indices ont perdu du terrain après des créations d'emplois plus nombreuses que prévu publiées dans la journée qui ont renforcé les anticipations d'une hausse des taux de la Réserve fédérale américaine d'ici le milieu de l'année.

Contre la tendance, Qualcomm gagne 3,8% après l'annonce que le fabricant de semi-conducteurs va vraisemblablement verser une amende record de près d'un milliard de dollars pour mettre un terme à une enquête des autorités chinoises.   Suite...