LEAD 1-Rejet d'une motion de censure interne contre le PM australien

lundi 9 février 2015 00h15
 

(Précisions, contexte)

CANBERRA, 8 février (Reuters) - Une motion de censure interne visant le gouvernement du Premier ministre australien Tony Abbott a été rejetée lundi, mais l'avenir politique du chef du gouvernement n'en apparaît pas moins compromis.

Lors du vote interne au Parti libéral, qui s'est déroulé à bulletins secrets, la motion de défiance a été rejetée par 61 voix contre 39, a annoncé le chef du parti, Philip Ruddock.

Cette motion avait été déposée par Luke Simpkins, élu des Territoires de l'Ouest, alors que le chef du gouvernement est la cible de critiques croissantes, notamment pour avoir récemment fait chevalier de l'ordre d'Australie le prince Philip, mari de la reine d'Angleterre.

Si Tony Abbott a sauvé son poste, les médias australiens sont unanimes à le juger trop affaibli pour continuer à diriger le pays efficacement, compte tenu du nombre important de cadres du parti qui ont voté contre lui.

Seize mois après son investiture, le Premier ministre est confronté aux difficultés économiques liées à la chute des prix des matières premières et a vu sa popularité tomber à 27%. (Lincoln Feast et Matt Siegel; Pierre Sérisier et Tangi Salaün pour le service français)