Le Rafale proche de son premier contrat export-Trappier

samedi 7 février 2015 16h57
 

PARIS, 7 février (Reuters) - Dassault Aviation est proche de réussir le premier contrat export du Rafale, déclare son PDG, Eric Trappier, dans un entretien publié samedi dans Le Figaro, sans préciser avec quel pays.

Deux sources industrielles ont confirmé à Reuters que l'Egypte discutait de l'achat de 24 Rafale et d'une frégate Fremm, après des informations en ce sens du quotidien Les Echos, l'une des sources citant un montant total de 5 à 6 milliards d'euros.

"Les discussions sont à un stade très avancé", a dit l'une de ces sources. Une source proche du dossier a par ailleurs déclaré qu'il s'agissait de la frégate "Normandie" dont la marine française devait prendre livraison cette année.

Dans Le Figaro, Eric Trappier, déclare : "Nous sommes proches de réussir le premier contrat export du Rafale."

"Nous avons plusieurs prospects au Moyen-Orient qui sont très actifs. En Egypte, il reste encore plusieurs étapes à franchir. Nous menons un travail de fond avec l'Inde dans un dossier très complexe en termes de montage industriel. Et nous avons des campagnes Rafale plus lointaines, y compris en Europe", ajoute-t-il.

Dassault espère vendre cette année le Rafale en Inde, où il mène des négociations exclusives depuis trois ans portant sur 126 avions, et au Qatar, qui serait intéressé par 24 commandes fermes et 12 options.

Eric Trappier déclare par ailleurs au Figaro qu'"il n'est pas question de fusionner Thales et Dassault Aviation. Je sais que cette rumeur circule. Elle est farfelue".

Dassault est le deuxième actionnaire de Thales, juste derrière l'Etat. (Cyril Altmeyer et Jean-Baptiste Vey)