Autoroutes-Hollande espère une solution "dans les prochains jours"

samedi 7 février 2015 12h47
 

SAINT-GERMAIN-LES-VERGNES, Corrèze, 7 février (Reuters) - F rançois Hollande a déclaré samedi espérer pour les "prochains jours" un accord entre l'Etat et les sociétés d'autoroutes et un règlement "global et définitif" du contentieux qui les oppose après le gel des tarifs décidé par le gouvernement.

En visite en Corrèze, le président a plaidé pour un "contrat de confiance" entre les sociétés d'autoroutes et l'Etat.

"La solution ne peut pas être dans le contentieux mais dans le règlement global, définitif de la gestion des autoroutes dans la durée", a-t-il dit lors de l'inauguration d'un tronçon autoroutier entre Brive et Tulle.

Six des sept sociétés d'autoroutes concernées par le gel des tarifs des péages ont déposé un recours devant le Conseil d'Etat après la décision du gouvernement de suspendre la hausse, qui devait atteindre 0,57% en moyenne pour répercuter l'inflation et les investissements.

François Hollande a estimé qu'une conclusion au contentieux serait trouvée "dans les prochains jours", en soulignant que le gel était une mesure "provisoire et conservatoire".

Avant lui à la tribune, le président des concessions autoroutières de Vinci, Pierre Coppey, a plaidé pour un retour de la "confiance" entre l'Etat et les sociétés autoroutières.

"La décision unilatérale de suspendre les tarifs autoroutiers n'est pas plus productive que l'appel au juge pour en contester la légalité", a-t-il dit, estimant que l'incertitude faisait peser de "lourdes menaces" sur les concessions autoroutières et les sociétés concernées. (Elizabeth Pineau, édité par Jean-Baptiste Vey)