France-Cessation de paiement inévitable pour la SNCM

vendredi 31 octobre 2014 14h17
 

* Trandev précipite la cessation de paiement de la SNCM

* L'objectif est de permettre la reprise de l'entreprise

* Les syndicats s'offusquent du procédé

par Jean-François Rosnoblet

MARSEILLE, 31 octobre (Reuters) - Le groupe Transdev, actionnaire majoritaire de la SNCM, a réclamé vendredi le remboursement des avances de trésorerie consenties à la compagnie maritime, qui n'a désormais plus d'autre choix que de se déclarer en cessation de paiement.

"Afin de créer les conditions de ce redressement judiciaire (...), Transdev a rendu exigibles ses créances détenues sur la compagnie, à effet du 3 novembre", a déclaré le groupe dans un communiqué.

La Société nationale Corse Méditerranée (SNCM), qui est détenue à 66% par Transdev - coentreprise entre Veolia et la Caisse des dépôts -, à 25% par l'Etat et à 9% par ses salariés, ne dispose pas des 117 millions réclamés.

Le président du directoire de la compagnie, Olivier Diehl, doit donc se rendre lundi après-midi au tribunal de commerce de Marseille pour déposer le bilan de la société et demander l'ouverture d'une procédure de mise en redressement judiciaire, a-t-on appris de source proche du dossier.

Trandev avait déjà menacé début novembre d'accélérer la mise en cessation de paiement de la compagnie par un remboursement anticipé des prêts d'actionnaires, soit 103 millions d'euros avancés par Transdev et 14 millions par Veolia.   Suite...