Lanxess supprimerait 1.200 emplois-presse

vendredi 31 octobre 2014 08h33
 

FRANCFORT, 31 octobre (Reuters) - Lanxess pourrait supprimer jusqu'à 1.200 emplois, soit 7% de ses effectifs, pour réagir aux surcapacités dans le segment du caoutchouc synthétique, dont il est le numéro un mondial, écrit le quotidien Rheinische Post vendredi.

Le groupe chimique soumettra des plans de départ volontaire ou en pré-retraite, sans exclure toutefois des licenciements secs, ajoute le quotidien, qui cite des sources.

Un porte-parole de Lanxess s'est refusé à tout commentaire, déclarant que des informations seraient données à l'occasion de la publication des résultats trimestriels le 6 novembre.

Lanxess pâtit d'une baisse de la demande en général et de la concurrence des sociétés asiatiques en particulier.

Peter Spengler, analyste de DZ Bank, dit que la compression des effectifs pourrait dégager des économies annuelles de 50 à 60 millions d'euros.

Lanxess, qui emploie 16.900 personnes dans le monde, discute depuis juillet avec les syndicats de mesures de restructuration annoncées en mai.

Ce même moi, le chimiste avait vendu pour 430 millions d'euros d'actions nouvelles en vue de financer le plan de restructuration et avait dit qu'il pourrait rechercher un associé pour sa division caoutchouc. (Ludwig Burger, Wilfrid Exbrayat pour le service français)