Sikorksy se retire d'un appel d'offres pour des hélicoptères polonais

jeudi 30 octobre 2014 23h49
 

VARSOVIE, 30 octobre (Reuters) - La société américaine Sikorsky Aircraft a annoncé jeudi qu'elle ne participerait pas à l'appel d'offres pour la fourniture de 70 hélicoptères à la Pologne si les termes n'en sont pas modifiés.

Cette filiale du groupe industriel United Technologies était en concurrence avec Airbus et AugustaWestland, propriété de Finmeccanica, pour ce contrat de trois milliards de dollars (2,37 milliards d'euros).

Sikorsky a annoncé qu'elle ne présenterait pas de proposition avec son partenaire polonais PZL Mielec car il lui semble impossible de livrer ses hélicoptères Black Hawk dans les conditions définies par l'appel d'offres.

Dans un communiqué, le ministère polonais de la Défense a qualifié cette attitude de tactique de négociation, ce qu'a démenti Sikorsky. Le ministère a souligné qu'il n'envisageait pas de modifier les termes de l'appel d'offres.

La Pologne, qui s'est lancée jusqu'en 2022 dans un programme de modernisation de son armée pour un coût évalué à 41 milliards de dollars (32,5 milliards d'euros), compte porter en 2016 ses dépenses en matière de défense à 2% de son produit intérieur brut (PIB), l'objectif défini par l'Otan, contre 1,95% à l'heure actuelle. (Marcin Goclowski; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)